Press "Enter" to skip to content

Assistante maternelle : Un métier qui veut séduire à nouveau

La France manque encore de professionnels de la petite enfance qualifiés et compétents. Il n’est pas surprenant donc que le métier d’assistante maternelle soit aussi prisé des jeunes en formation et des personnes en reconversion professionnelle.

Les salaires des assistantes maternelles en hausse

La plus récente augmentation du salaire net des assistantes maternelles en France date d’octobre 2018. La nounou à domicile ou en MAM (maison des assistantes maternelles) verra désormais son salaire net augmenté suite à une augmentation générale des salaires pour tous les employés français. Mais en outre, les charges salariales de l’assistante maternelle ont baissé de 1.5% grâce à la suppression des cotisations salariales maladie et chômage. 

L’assistante maternelle gagne entre 400 et 2000 euros par mois, mais en théorie, il n’y a pas de salaire maximal. Mais en règle générale, il ne dépassera pas 5 fois le SMIC horaire brut afin que les parents employeurs puissent bénéficier de l’aide financière de la CAF. Pour tous ceux qui ne comprennent pas la complexité du système de rémunération, le site Zazzen propose un calcul détaillé du tarif de l’assistante maternelle. Cette plateforme offre également aux assistantes maternelles, un tremplin idéal et des pistes intéressantes pour trouver des particuliers employeurs.

Assistante maternelle : un métier d’avenir

En théorie également, l’assistante maternelle ne chôme pas. C’est un des corps de métiers dans lequel l’offre d’emploi est plus faible que la demande. La France manque encore de postes d’assistantes maternelles agréées alors que paradoxalement, elle est championne d’Europe de la natalité. Les besoins en ressources humaines sont donc encore importants et le chantier est vaste puisque ce sont les zones rurales qui sont les plus touchées. Sans compter qu’entre 2012 et 2020, près d’un tiers des professionnelles soit 125 000 assistantes maternelles vont partir à la retraite.

Des aides et des infrastructures nouvelles ont été déployées pour rendre ces postes plus attrayantes pour les jeunes générations. Malgré les horaires complexes, la diversité des structures d’accueil, les solutions de garde à domicile, l’assistante maternelle reste un choix privilégié par de nombreux parents. Pour faire face aux nombreuses problématiques, l’État encourage le développement des Maisons des Assistantes Maternelles (MAM) avec des subventions.

Des formations d’assistante maternelle

Le métier d’assistante attire de plus en plus de jeunes et de demandeurs d’emploi, car les diplômes permettant d’exercer le métier sont à la portée de tous. Une formation de 670 heures dans un centre de formation agréé donne droit à un diplôme CAP Petite Enfance après examen. Les jeunes de niveau 3ème qui souhaitent apprendre un métier peuvent déjà s’inscrire pour préparer un DE d’auxiliaire de puériculture.